AMÉLIORER LA SÉCURITÉ

Télécharger
Securite_Battue_regles_affiche.pdf
Document Adobe Acrobat 25.3 KB

Organiser une battue, avec des chiens courants, des chiens de petit pied ou même sans chien, est une action de chasse qui malheureusement donne lieu chaque année à des accidents, parfois mortels.

C’est pourquoi il est impératif, pour ses organisateurs, afin d’en diminuer le risque, de faire observer les règles de sécurité.

Vous pourrez trouver ces règles dans le document à télécharger au bas de cette photo. On ne peut que conseiller de les imprimer et les afficher en bonne vue dans un lieu fréquenté par tous les chasseurs de l'équipe!

 

La Fédération des chasseurs de Haute-Corse œuvre depuis de nombreuses années à favoriser la sécurité des chasseurs. Cette sécurité est bien entendu avant tout de la responsabilité du chasseur lui-même qui tient une arme entre ses mains, et qui se doit de redoubler de prudence pour lui mais aussi pour tous les autres usagers du milieu naturel, chasseurs ou non.

 

La Fédération sensibilise les chasseurs à ce devoir de sécurité en offrant chaque année à tous ceux validant leur permis dans le département une casquette orange. Le ministre chargé de la chasse rend aujourd’hui obligatoire le port d’un effet vestimentaire de couleur vive dans le cadre de l’utilisation de la chevrotine. De même, toujours dans le cadre de l’utilisation de la chevrotine (24 grains au plus), sont obligatoires la tenue du carnet de battue, ainsi que le placement de panneaux «Attention - chasse en cours». Registres de battue et pancartes sont distribués gratuitement par la Fédération à toute équipe de chasse qui en fait la demande. Le préfet de Haute-Corse dans ses arrêtés d’ouverture et de fermeture de la chasse a étendu l’obligation du port d’un "dispositif de sécurité visible de couleur vive" pour toute équipe chassant le sanglier en battue, que les chevrotines soient utilisées ou pas.


Toujours dans le but d’augmenter le niveau de sécurité dans les battues au sanglier, la Fédération encourage depuis plusieurs années l’usage de miradors de tir pour les postés en battue. Pour cela elle organise l’achat groupé de miradors et les subventionne à 80%. Pour la seule période 2008-2016 ce sont ainsi plus de 411 postes surélevés qui ont été installés dans des dizaines de sociétés de chasse et qui y facilitent ainsi le tir fichant.

 

Les dotations exceptionnelles en débroussailleuses et tronçonneuses que la Fédération a opéré par le passé envers les sociétés de chasse du département concourt aussi dans une certaine mesure à cette sécurité, puisque ces matériels favorisent l'ouverture du maquis et donc la visibilité pour les tirs.